Accueil » Généralités » Chasseurs de trésors & Aventure » Trésors & Investigations » La Caverna del Oro (La grotte de l’or)

La Caverna del Oro (La grotte de l’or)

TRÉSORS & INVESTIGATIONS

Chroniques des plus énigmatiques trésors

Dominique Jongbloed

Dominique JONGBLOED est un aventurier de longue date, explorateur mais aussi chasseurs de trésors à ses heures, de cités perdues et de reliques légendaires.

Depuis 1985 il parcourt le monde à la recherche de trésors divers, engloutis ou enfouis, historiques ou mythiques. Il initie actuellement la création du musée de l’exploration et de l’histoire des civilisations : Explorigines, où seront entreposés ses travaux et artefacts découverts !

Aujourd’hui :

La Caverna del Oro (La grotte de l’or)

Longtemps avant que « l’homme blanc » ne découvre les prairies d’Amérique du Nord, la légende de la Caverna del Oro – « la grotte de l’or », était déjà transmise de génération en génération par les Amérindiens. Lorsque les explorateurs Espagnols arrivèrent au XVe siècle dans le Sud de ce qui est aujourd’hui les Etats-Unis d’Amérique, les moines jésuites traduisirent la légende car l’or était ardemment recherché par les conquistadors.

La Caverna del Oro, située à 4300 m d’altitude, au sommet de Marble Mountain, près de la Music Pass, au Nord-est de Great Sand Dunes, dans le Colorado, était gardée par des démons, selon les Amérindiens.

Caverna del Oro - Dominique Jongbloed

Cependant, en 1541, trois jésuites de l’expédition du conquistador Francisco Vásquez de Coronado, contraignirent les indiens, devenus entre temps esclaves au travers de la conquête de leurs villages, à leur montrer l’entrée de la grotte et à en extraire l’or.

Quelque temps plus tard, les indiens s’organisèrent et se soulevèrent contre les moines, deux jésuites furent d’ailleurs tués. Cependant, le troisième moine, frère De la Cruz, convainquit in extremis les indiens qu’il était capable de venir à bout des « mauvais esprits » qui se cachaient sous terre, dans la mine.

Avec l’aide des Amérindiens il fit alors sortir, du passage souterrain, de vastes quantités d’or qu’il entreposa au fil des mois.

Plus tard, quand le stock d’or fut assez important à ses yeux, De la Cruz et son petit groupe de survivants occidentaux tuèrent dans une embuscade les quelques indiens qui travaillaient encore dans la mine. Ils chargèrent leur trésor sur des mulets, fuyant alors vers le Sud, au Mexique.

La grotte, laissée ainsi à l’abandon durant plus de cent ans, resta inexplorée jusqu’à ce qu’elle fut retrouvée, par hasard, par une amatrice de randonnée et de longues ballades dans le désert : Elisha Horn.

On a une trace de son existence au travers de Joanne W. Dodds, une scientifique qui fit des recherches sur Marble Mountains et qui raconte dans son journal que les restes d’un squelette furent signalés par Elisha P. Horn en 1869.

Habitant la ville Westcliffe, qui se trouve à quelques kilomètres de Marble Mountain, Elisha Horn tomba par hasard, au cours de ses ballades sur la montagne, sur un squelette vêtu d’une armure espagnole. Cette dernière était percée d’une flèche indienne qui la traversait de part en part et sortait ainsi de son dos.

Près du squelette, peint sur les rochers au-dessus de lui, se trouvait une croix rouge visiblement très ancienne. Elle est peut être encore visible aujourd’hui. Près de la croix se trouvait également un orifice creusé de mains d’hommes dans la roche de la montagne : l’entrée de la Caverna del Oro !

En 1929, dans un rapport officiel fait par un US Forest Ranger, (rapport retrouvé et décrit par Joanne W. Dodds en 1992), cette découverte fut apparemment confirmée. Venaient compléter cette découverte, celles d’un vieux journal et d’un petit fortin qui furent tous les deux retrouvés à quelques centaines de mètres au-dessous, sur les flancs de la montagne.

La grotte fut en effet explorée en 1929 par un club de montagne du Colorado, dirigé par l’US Forest Ranger cité ci-dessus, chargé d’habitude de la surveillance des forêts.

Le Ranger, dans son rapport, relate également qu’il a auditionné une femme âgée de 105 ans, apparemment originaire du Mexique, qui lui a affirmé qu’il y avait beaucoup d’or enterré profondément dans cette grotte. Elle lui raconta également que lorsqu’elle était enfant, elle vivait près des grottes de Marble Mountains et qu’elle se souvenait avoir aperçu, provenant de la grotte, des mineurs redescendre vers le sentier lourdement chargés d’or.

Elle affirma aussi qu’entre 165 et 230 m de profondeur, par rapport à l’entrée de la grotte, il y eut autrefois une porte en chêne qui fut aussi l’entrée de la mine puis, derrière elle, trois portes souterraines qu’il fallait passer avant d’arriver au lieu où se trouvait stocké l’or extrait. Elle lui expliqua que le trésor, s’il y en avait un, ne pouvait se cacher que derrière cet ensemble cadenassé de portes en bois.

L’US Forest Ranger réquisitionna alors les membres du club de randonnée de Westcliffe et partit explorer les nombreuses chambres et les passages dans la grotte. Ils descendirent même à plus de cinq cent mètres de profondeur dans le boyau mais ils ne découvrirent ni portes en bois, ni or.

Cependant, ils trouvèrent de nombreux autres articles mystérieux : une échelle datant de plus de 200 ans avant leur exploration et un marteau qui avait probablement été fabriqué dans les années 1600.

Plus bas, sur la montagne, les membres du club trouvèrent, par hasard, caché parmi les arbres, les ruines d’un vieux fortin ainsi que de nombreuses pointes de flèches éparpillées sur les flancs de la montagne.

Beaucoup de gens ont depuis exploré la grotte et ont découvert d’autres pièces anciennes, y compris un treuil (corde et seau), un pot d’argile, et une pelle laissée probablement par des explorateurs ou les mineurs de l’époque. En outre, le groupe trouva un squelette humain enchaîné par le cou à un mur, au fond de la grotte. Néanmoins, pas la moindre once d’or ne fut trouvée.

Certaines personnes pensent que l’entrée, signée de la croix peinte en rouge, n’aurait pas été l’entrée principale de la grotte mais une sorte de sortie d’évacuation. La véritable entrée de la grotte se cachant, selon eux, bien plus en bas sur les flancs de la montagne.

Marble Mountains Colorado - Dominique Jongbloed

En ce qui concerne le mystère des portes en bois derrière lesquelles se serait trouvé l’or stocké, certains théorisent que celles-ci furent peut être ensevelies par un éboulement du à l’infiltration de l’eau des intempéries ou à une mauvaise manœuvre des mineurs … à moins que celles-ci furent retirées lors d’une tentative de pillage.

Retrouvez cette fabuleuse histoire dans l’ouvrage « Tout l’Or du Monde », de Dominique JONGBLOED, paru aux éditions Sylvius – Collection Terres d’Aventures.

Dominique Jongbloed : www.dominiquejongbloed.org

Dominique JongbloedSite officiel de Dominique JONGBLOED
www.dominiquejongbloed.org
Toutes les illustrations présentes sur le site officiel de Dominique JONGBLOED sont la propriété exclusive de Dominique JONGBLOED. Pour les autres, les droits sont réservés pour tous pays…

Crédit textes et images : Dominique Jongbloed

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce blog est dofollow !