Accueil » Actualités » Les crânes tranchés de Londres

Les crânes tranchés de Londres

Brrr…

Crane et clavierEn 1988, des archéologues ont trouvé une série de crânes décapités à proximité de la muraille qui entourait Londres à l’époque romaine. Ces crânes étant seuls (non accompagnés du reste des os), les chercheurs ont pensé à un dépôt volontaire de ceux-ci. Mais le mystère autour de l’origine des crânes est resté entier pendant 25 ans.

Récemment, deux chercheuses britanniques ont décidé de mener l’enquête au sujet de ces crânes, en utilisant les méthodes de la police scientifique. Les résultats indiquent que sur les 39 crânes retrouvés, 36 appartenaient à des hommes. Dans tous les cas il s’agissait d’adultes assez jeunes (pas d’adolescents ni de vieillards). Les analyses ont également montré que ces hommes avaient vécu et étaient morts dans la violence, au IIe siècle…

Plusieurs hypothèses sont avancées : des personnes tuées dans l’amphithéâtre de Londres, proche de la découverte ? Des gladiateurs achevés ? Des criminels exécutés ? Des têtes de soldats morts ? Des trophées de légionnaires ?

Vous en saurez plus en consultant l’article de Pierre Barthélémy, sur le site du Monde : Le mystère des crânes tranchés de la Londres romaine.

L’article des chercheuses est disponible en ligne sur Science Direct : Headhunting and amphitheatre combat in Roman London, England: new evidence from the Walbrook Valley.

Image présentée à titre d’illustration

Laisser une réponse