Accueil » Généralités » Chasseurs de trésors & Aventure » Il repère une cité maya inconnue en analysant les constellations

Il repère une cité maya inconnue en analysant les constellations

ConstellationsUn adolescent québécois de 15 ans, William, avait pour hypothèse que les Mayas choisissaient l’emplacement de leurs cités selon la disposition des étoiles dans les constellations.

Il se demandait en effet pourquoi les Mayas construisaient des cités parfois loin des rivières, dans des montagnes, sur des terres ingrates. Il a donc cherché une autre explication. Passionné des étoiles, il a noté que les plus grandes cités mayas correspondaient aux étoiles les plus brillantes.

William a alors analysé 22 constellations, sacrées pour les Mayas, et a rapproché la position des étoiles avec 117 cités et a noté une corrélation. Il pointait ainsi un rapport entre la position des étoiles et celles des cités.

En analysant une 23e constellation, comprenant 3 étoiles, William a pointé 2 cités correspondantes. C’est ainsi qu’il en a déduit l’existence d’une cité jusqu’alors inconnue et dont il connaissait la position, dans la péninsule du Yucatan, au Mexique.

Il s’agit d’un endroit reculé et difficilement accessible, mais l’analyse d’images satellites a dévoilé la présence probable d’une trentaine de bâtiments à l’endroit précis déterminé par William. L’ensemble comprendrait également une pyramide. S’il s’agit d’une cité maya, elle ferait partie des 5 plus importantes.

L’adolescent a baptisé sa découverte K’ÀAK’ CHI’ (Bouche de feu).
Il souhaite se rendre sur place et les archéologues mexicains qui souhaitent organiser des fouilles ont promis de l’emmener avec eux.

Par ailleurs, la découverte va être publiée dans une revue scientifique.

Note de ChAT le 12 mai 2016 : attention, l’information est sujette à caution (voir les commentaires en dessous de l’article).

Plus d’informations :

Merci à Laurent et à Saintex qui ont tous les 2 relevé cette information.

Image présentée à titre d’illustration

2 plusieurs commentaires

Laisser une réponse