Accueil » La Chouette d'Or » Actualités » L’histoire de la Chouette d’Or

L’histoire de la Chouette d’Or

Michel Becker propose, dans Les Cahiers Secrets relatifs à La Chouette d’Or, une somme d’informations très intéressantes.

Dans ce tourne pages, je vous propose de partager ma lecture de l’ouvrage, en même temps que je le découvre.
Il ne s’agit pas, bien évidemment, de vous dévoiler le contenu du livre, mais de vous proposer quelques pointeurs, une vue panoramique et, peut-être, de vous donner envie de le lire.

L'histoire de la Chouette d'Or

Le livre Sur La Trace De La Chouette d’Or – Les Cahiers Secrets

Tout d’abord, un livre lourd, une couverture rigide et cartonnée, présentant principalement la Chouette, de manière stylisée. L’annonce de documents inédits, dont le cahier des charges des énigmes, les tableaux des énigmes en haute définition, ainsi que le making-of de la chasse au trésor.

Le quatrième de couverture présente, en quelques lignes, le parcours de la chasse au trésor, non résolue à ce jour et annonce cette quatrième édition de Sur la trace de la Chouette d’Or, avec notamment l’objectif de stimuler de nouveaux chasseurs.

La première partie de l’ouvrage est consacré à l’histoire de la Chouette d’Or

Le début d’un mythe retrace l’évolution du jeu en coulisse, le rôle de Max Valentin, certains aspects des relations entre Michel Becker et Max Valentin, les deux co-auteurs du jeu. Michel présente ses objectifs au lancement du jeu et sa position actuelle tout en revenant sur différentes péripéties.

Où est La Chouette d’Or ?
Dans ce chapitre, Michel revient sur sa relation avec Hervé, un industriel avec lequel il a travaillé sur un projet de joaillerie et sur l’idée d’utiliser l’art à des fins événementielles. Le chapitre est accompagné de photos de la montre Sculpture, modèle imaginé par Michel Becker et de maquettes du projet architectural et artistique Sixtine Two, imaginé par Hervé et Michel.

Dans les coulisses de La Chouette d’Or explique comment Hervé et Michel sont entrés en contact avec Max Valentin en 1992, alors consultant en marketing. Au fil des réunions, c’est Max Valentin qui, s’inspirant de Masquerade, a lancé l’idée d’une chasse au trésor. L’idée a retenu l’attention.
C’est ainsi que Max Valentin a présenté son avant-projet intitulé L’œuf du Père Méhus. L’image de l’œuf n’ayant pas retenu l’intérêt de l’industriel, celui-ci demanda à Michel Becker d’imaginer autre chose. C’est ainsi que l’image de la Chouette apparu et que le scénario du jeu évolua. C’est à ce moment-là que les toiles furent peintes par Becker, en respectant des directives données par Max Valentin. Jusqu’à ce qu’une première grosse péripétie survienne…

Max, La Chouette d’Or et moi
Dans ce chapitre, on entre dans le dur : le choix de l’éditeur, les accords de rémunération, l’investissement de Michel dans le trésor, le choix de la contremarque.
Puis viennent le récit des opérations de moulage.
Enfin, celui du lancement de la chasse au trésor et sa médiatisation.
Vous verrez dans ce chapitre des photos de moules ayant servi à concevoir la Chouette d’Or et les chouettes en bronze, de péripéties des moulages, de Michel, pendant les opérations, de l’assemblage des éléments constituant la Chouette d’Or par un artisan joaillier Lyonnais…

Voici pour ce premier chapitre, dans lequel Michel Becker révèle également ses impressions, ses sentiments, et quelques informations sur lui-même.

A suivre avec le cahier des charges des énigmes, celui que Max Valentin a transmis à Michel Becker pour la composition des tableaux…

Vous pouvez vous procurer le livre dans la boutique en ligne du site dédié au Musée de la Chouette d’Or et des Trésors : www.lingotdart.com.

Crédit image : Michel Becker / Editions De La Chouette d’Or

Laisser une réponse