Accueil » Chasses au trésor » A la recherche du scarabée d’or – Une énigme pour gagner le livre

A la recherche du scarabée d’or – Une énigme pour gagner le livre

Vorski, auteur de la chasse au trésor A la recherche du scarabée d’or, vous met au défi.
Il propose une énigme à résoudre pour gagner un exemplaire du livre (2 exemplaires sont à gagner, ils seront envoyés aux 2 plus rapides).

Voici l’énigme :

Vorski Enigme

 

Vous pouvez proposer votre réponse en commentaire ci-après (je laisserai vos réponses masquées jusqu’à l’épilogue).

A la recherche du scarabée d'or - Chasse au trésor

La page Facebook des Editions Circonvolution.

Crédit image : Editions Circonvolution

21 plusieurs commentaires

  1. blank

    Bonjour,

    Je pense que la réponse est CALMANN-LEVY, éditeur de Poe dont le prénom (Kalmus) est devenu un nom pour ses enfants.

    Eipo

  2. blank

    Bonjour. Y a t il déjà des gagnants ? Merci de votre réponse.

  3. blank

    Possiblement Kalmus/Calmann ?
    L’extraction sur le lorem ipsum donne Traducteur/Editeur.
    Les droits des œuvres de Baudelaire (principal traducteur de Poe en français) ont été racheté par Michel Levy Frères (Michel et Kalmus Levy) à sa mort. Kalmus Levy deviendra ensuite la lignée Calmann-Levy

  4. blank

    Bonjour. J’ai réussi à décoder la phrase qui donne : A la fin de son premier TRADUCTEUR se tient son EDITEUR, lui qui fit un nom de son prénom, quel est-il ?
    J’avoue que je ne comprend pas bien cette phrase. Que cherche t on ? le prénom transformé en nom OU l’éditeur ?

  5. blank

    Je vois que vous avez supprimé mon dernier commentaire, peut-être parce que je donnais une solution partielle. Dans ce cas où faut il envoyer nos solutions ?

  6. blank

    Il faut extraire sur le texte de Lorem Ipsum (faux texte) pour obtenir les mots
    TRADUCTEUR et EDITEUR

    1e traducteur d’Edgar Poe = Alphonse Borghers (fin = SE et GHERS)
    Editeur = SEGHERS

    Qui lui fit un nom de son prénom = PIERRE

  7. blank

    Je propose CICERON pour l’instant.

  8. blank

    2éme proposition : ATTICUS éditeur de CICERON

  9. blank

    En complément de mes précédentes réponses, pour décrypter la phase, j’ai utilisé le LOREM IPSUM ( faux texte), dont la version originale de CICERON est : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur…….En remplaçant les nombres dans cette phrase. le 18 donne le T, le 3 donne le R, etc….
    j’espère que mes explications sont claires.

  10. blank

    Bonjour, je propose comme solution : Jacob.
    En référence à Max Jacob, de son vrai nom Max Jacob Alexandre (Jacob étant son 2è prénom), qui a été édité par Pierre Seghers dans la collection Poètes d’Aujourd’hui.

  11. blank

    Marquis de Sade

  12. blank

    Je propose APOLLINAIRE

  13. blank

    Bonjour. Merci pour votre réponse. Avez vous reçu mes autres solutions ?

  14. blank

    La réponse de l’énigme et les explication de Vorski

    REPONSE : Kalmus

    Le texte est faux dans la mesure où les nombres se rapportent à un « faux-texte », et au plus connu d’entre eux : Lorem ipsum dolor sit amet consectetur. En numérotant L = 1, O = 2, etc., nos suites de nombres livrent :

    A la fin de son premier TRADUCTEUR se tient son EDITEUR, lui qui fit un nom de son prénom. Quel est-il ?

    Le premier traducteur du Scarabée d’or ainsi que de Poe en France est Alphonse Borghers, « l’un des principaux collaborateurs de la Revue britannique » (dans le numéro de novembre 1845). Mais que sait-on d’Alphonse Borghers, qui a par ailleurs traduit l’historien britannique du Moyen Age Henry Hallam ? En fait rien, ce qui laisse supposer un pseudonyme.

    Selon W. T. Bandy (1966), un spécialiste de Baudelaire, ce nom cacherait Amédée Pichot (1795-1877), le directeur de la revue. C’était un médecin de formation et un traducteur passionné et acharné d’auteurs anglophones, tels William Godwin, Walter Scott, Lord Byron, W. M. Thackeray, Charles Dickens ou Bret Harte. Notons qu’A. Pichot pratiquait les pseudonymes (Tristram Nepos).

    A sa fin, à savoir son enterrement, se tient l’éditeur Calmann-Lévy (1819-1891), selon la nécrologie parue dans L’Evénement du 17 février 1877, signalée en note 5 de la page Amédée Pichot de Wikipedia. Il est l’éditeur de Poe puisque ses éditions ont fait paraître deux années plus tôt les Histoires extraordinaires, mais dans la traduction de C. Baudelaire. Au même moment, il transforma son prénom, Kalmus (Lévy), en patronyme, Calmann-Lévy.

    Références
    https://fr.wiktionary.org/wiki/lorem_ipsum
    La première traduction du Scarabée d’or :
    https://books.google.kz/books?id=cRVbAAAAQAAJ
    (p. 543) et https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k133657z (cf. p. V)
    W. T. Bandy sur Amédée Pichot :
    https://ir.vanderbilt.edu/bitstream/handle/1803/4162/BB%202-1.pdf (p.12)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Amédée_Pichot
    La nécrologie :
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2732157n/f2?lang=FR
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Kalmus_Calmann_Lévy

  15. blank

    Bravo à tous ceux qui se sont penchés sur l’énigme et ont tenté des solutions.

    Merci à Vorsky !

  16. blank

    BRAVO à nos 2 gagnants. Personnellement j’étais parti sur une autre piste qui aurait pu être valable.
    Merci à ChAT pour avoir publié cette énigme, et de l’avoir doté d’un autre exemplaire.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *
Votre réponse doit comporter au moins 10 caractères.

*


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.