Accueil » Escape games & escape rooms » Escape room & Escape game : une petite histoire

Escape room & Escape game : une petite histoire

Nous ne parlerons pas, dans cet article, du Comte de Monte Cristo, de Papillon, ni de Houdini, mais nous parlerons ici de la version ludique des évasions (ou tentatives d’évasion) : l’escape game, autrement appelé live escape game, escape room ou jeu d’évasion grandeur nature.
Il s’agit de la déclinaison physique des jeux vidéo de type escape the room.

Les jeux à l’origine des escape games

À notre sens, deux types de jeu sont à l’origine de la transposition de l’escape game dans le réel : les jeux de type escape the room de la famille point’n click et les jeux de rôle grandeur nature.

Les jeux de rôle grandeur nature

Déclinaison des jeux de rôle sur table, les jeux de rôle grandeur nature proposent aux joueurs d’incarner physiquement un personnage dans un univers fictif.
Ce type de jeux de rôle est apparu à la fin des années 1970.

Les jeux de point’n click et jeux escape the room

The Mystery Of Time And Space - MOTASLes jeux de type point’n click apparaissent dans les années 80 sur les PC, Apple MacIntosh et d’autres ordinateurs. Les ordinateurs individuels apparaissent, avec leurs interfaces graphiques et la généralisation de l’utilisation de la souris. Point’n click évoque l’idée d’utiliser la souris pour pointer des éléments à l’écran et à interagir avec eux.
C’est ainsi que l’on voit apparaître des jeux d’aventure et les premiers escape the room : collecte et association d’objets, énigmes en tout genre, cadenas, serrures… Beaucoup d’ingrédients sont déjà là.
Parmi les plus connus de ce type de jeux, citons le pionnier Mystery of Time and Space (MOTAS), Crimson room (créé en 2004 par Toshimitsu Takagi – Takagim désignera alors également les jeux de type escape the room), Monkey Island ou Myst (pour les jeux d’aventure de la famille point’n click)…

Pour ma part, j’ai le souvenir d’avoir joué pour la première fois à un escape the room sur Amiga 500 ou Atari ST (l’un comme l’autre ne me rajeunissent pas ). Dans mon souvenir, le docteur Robert Bruce Banner, alter ego de Hulk, est ficelé sur une chaise, dans une cellule de prison, et il doit s’évader.

L’escape game grandeur nature se répand dans le monde entier

On doit l’origine de l’escape game grandeur nature, escape game dans le monde réel, à la société Scrap, qui crée sa première salle d’escape room à Kyoto en 2008 : The Real Escape Game. Les grands principes se mettent en place : une salle d’escape room thématique, des énigmes et un temps limité pour s’échapper.

Le concept se répand tout d’abord en Asie, puis devient un phénomène et se répond dans le monde entier. C’est à partir de 2013 que les salles d’escape room se développent en France.

Selon un article de Wikipédia, en 2016, une enseigne de jeu d’évasion ouvrait en moyenne tous les trois jours en France, pour atteindre le nombre de 642 enseignes fin 2018.

Pratiquer l’escape game

Il existe aujourd’hui de nombreux endroits pour pratiquer l’escape game : simples pièces (escape room), appartements, maisons, cafés, restaurants, hôtels, châteaux, musées et même bus ou caravanes…
Au programme : des jeux de plus en plus scénarisés, s’inspirant parfois du jeu de rôle ou des chasses au trésor, des missions et des énigmes à résoudre de plus en plus variées, mêlant l’observation, la recherche, la manipulation, la déduction (…) Les jeux d’évasion mobilisent aujourd’hui des objets physiques (accessoires, mobilier, décor et décorations), l’électronique ou l’informatique, coffres, cadenas, verrous… Les univers sont variés, s’inspirant parfois de romans ou de films, du fantastique jusqu’à la science-fiction ou les histoires de zombies…
Un seul principe reste fondamental : le jeu se pratique en temps limité, d’une trentaine de minutes jusqu’à une ou deux heures.

Les participants aux jeux d’évasion grandeur nature

Aujourd’hui, tous les joueurs peuvent trouver un escape game adapté : escape game pour adulte, pour les enfants, escape game en famille ou entre amis… Ce loisir est également prisé par les entreprises pour du team building en immersion ou même pour se détendre entre collègues de travail.

Escape room

Géographiquement, vous trouverez une escape room (ou plusieurs) dans toutes les moyennes et grandes villes. Vous en trouverez également dans des secteurs touristiques, quelle que soit votre destination.

Le retour de l’escape game sur le numérique

Avec l’éclosion des smartphones, tablettes et autres chromebooks, les jeux de type escape the room et point’n click ont fait leur grand retour sur les écrans tactiles. Avec plus de capacités, des graphismes de plus en plus fins, des capacités étendues, les appareils numériques sont parfaitement adaptés aux jeux d’évasion. À une différence près : on joue généralement seul sur son téléphone ou sa tablette.
Il existe même un escape game sur assistant vocal !

On s’évade partout

Le phénomène escape game n’a pas tardé à se répandre en dehors des salles de jeu dédiées : on trouve aujourd’hui des jeux d’évasion pour la maison sous la forme de livres, kits à imprimer, de boites de jeu, de jeux avec support Internet…
Plus encore, et dans une approche sans doute marketing, les chasses au trésor, jeux de piste, enquêtes ludiques (…) ont eu ces dernières années tendance à associer la notion d’escape game à leur intitulé, pourvu qu’un chronomètre soit utilisé !

L’escape game à maturité ?

Les jeux d’escape game sont-ils arrivés à maturité ?
Si des escape rooms ouvrent toujours, certaines sont amenées à fermer.
L’offre s’est beaucoup multipliée. A-t-elle un avenir ?

Nous pensons que oui, même si le nombre de propositions arrivera sans doute à saturer la demande. Avec des scénarios renouvelés, une qualité croissante, pourquoi les escape games ne feraient-ils pas partie de notre environnement, comme les salles de cinéma ou autres salles de loisir ?

Laisser une réponse