Accueil » La Chouette d'Or » A Mi-chemin de l’ETERNITE…

A Mi-chemin de l’ETERNITE…

ChouetteUn lecteur et acteur passionné de cette chasse au trésor, G. M., nous propose une série de contributions au sujet de la Chouette d’Or : analyses, décryptages, hypothèses…
Voici sa deuxième contribution :

A Mi-chemin de l’ETERNITE…

Nous sommes persuadés que certaines définitions des lettres concernant les deux charades, de Bourges et de A Roncevaux, particulièrement alambiquées, concernent au second degré (reliquats) des notes musicales (en notation anglaise).
_Pour Bourges avec B(Si), G(Sol), S=Do(19)
_Pour A Roncevaux avec C(Do), E(Mi), et deux fois A(La) .

Nous avons pu décrypter l’ensemble, et nous allons donner juste notre application pour E=Mi, parce qu’elle nous amènera à notre interprétation du mot ETERNITE ;

La note E(Mi), sur la règle (et notre muret) se situe à la valeur 37 entre D(Re) à 35 et F( Fa) à 39;
_Avec A Roncevaux e « n’est qu’un nœud », « un nœud » = « Une No-ud(25) » = Une no-te(25) »,
« N’(14) , qu’(38) »= à(1) ce(8) E(5) , à(1) 37 .
_ Avec Bourges , « Aux limites de l’ ETERNITE se cache »,
ETERNITE = « E-T(20)- RE-N(14)- I(9)-ET » = E à(1) 2 de(9) ce(8) RE ET de(9) ce(8) F(6),
Soit : E à 2 de ce Ré et de ce F.

G. M.

Laisser une réponse