Accueil » La Chouette d'Or » OUVERTURE à TROUVER

OUVERTURE à TROUVER

Chouette - LunettesUn lecteur et acteur passionné de cette chasse au trésor, G. M., nous propose une série de contributions au sujet de la Chouette d’Or : analyses, décryptages, hypothèses…
Voici sa troisième contribution :

OUVERTURE à TROUVER

A côté du décryptage alphanumérique conjecturé par : « Quand al-mar s’allie à la fibule de Preneste, les ténèbres resplendissent », Max nous donne ce qu’il y a à faire : tirer un trait et trouver.

Autant la première proposition est claire, autant la seconde demande à être explicitée. En reliant trouver et tirer, nous proposons : trouver( 119) = tirer(70) en(19) ce(8) v(22). La majorité des traits se tire en V entre trois points. L’utilisation du tutoiement des lecteurs par Max le confirme avec t(20)u(21) = en(19) v(22). Dans ces conditions, le verbe qui suit devient substantif (comme tu-41, dois-47 = en v à-1 sol-46), le véritable verbe étant à l’impératif.

Ouverture est l’un de ces points : ouver(81)-tu-re = re -et(25) 56- en V faite de deux entités : re (note, ile, ou 23) et 56 (valeur alphanumérique, ou, à voir plus tard, la masse atomique du fer).

G. M.

Laisser une réponse