Accueil » Actualités » Bienvenue au Paradis

Bienvenue au Paradis

Vous l’avez remarqué, je me permets rarement de publier des informations personnelles sur ce Webzine. Ceci dit, c’est bien normal, à mon sens, puisque l’objet n’a rien voir avec ma personne (mise à part mon goût pour les chasses au trésor et autres énigmes…)

Mais il arrive aussi que je cache des trésors que j’ai envie de partager !

Capdevielle - Bienvenue au Paradis L’histoire commence en 1980, j’avais alors 12 ans, quand mes parents ont eu la bonne idée de mettre sous le sapin de Noël un album sobrement intitulé 2, destiné à mon grand frère (je n’avais pas à me plaindre puisque je recevais pour ma part le double album bleu des Beatles). Il s’agit des tous premiers vinyles que j’ai écoutés, et je peux vous assurer qu’ils ont tournés sur la platine un nombre incalculable de fois, m’ouvrant sur un amour démesuré pour la musique qui a duré longtemps…

Le truc, c’est que cet album « 2 » m’a profondément troublé, par sa musique et ses paroles. Et j’ai découvert à cette occasion un artiste hors-norme dont j’ai fidèlement suivi la carrière depuis ce moment là.

J’ai des goûts musicaux très éclectiques et très ouverts, j’ai écouté énormément de musique (et j’en ai joué modestement à différentes périodes de ma vie), mais l’artiste dont je parle reste parmi ceux qui m’ont le plus marqué.

Et c’est quelque chose de très intime, comme si je me reconnaissais dans les paroles (voire dans les musiques)… Pas facile à expliquer.

Au sujet de la discographie de cet auteur, certains citent des préférences, des périodes, mais pour ma part, je ne trouve rien à mettre de coté. Chacun des albums, du premier single, Solitude (déniché à vil prix sur Internet), à ce dernier Opus Bienvenue au Paradis en passant par (dans le désordre) Planète X, Carmine Meo, D’où viennent les danseuses, Vertigo, L’Ennemi public, Hérétique 13, Dernier Rappel, Mauvaises Fréquentations, Politiquement correct, Nouvel Âge, Le Long de la jetée, Vue sur cour, Atylantos, Les Enfants des ténèbres et les Anges de la rue, 2 (déjà mentionné), je ne jette rien…

Avec cette liste d’albums, les connaisseurs auront reconnu l’artiste dont je voulais parler, mais que je n’ai pas nommé pour entretenir (un peu) le suspens…

Capdevielle - Bienvenue au ParadisLe dernier album de Jean-Patrick Capdevielle s’intitule Bienvenue au Paradis et je vous le conseille vivement.

Si vous ne connaissez pas la griffe de Capdevielle, c’est l’occasion de la découvrir (puis ensuite, pourquoi pas, l’ensemble de sa carrière).

Vous pouvez vous procurer l’album sur le site officiel de Jean-Patrick Capdevielle.

Si vous consultez la page Facebook de Jean Patrick Capdevielle, ou celle des mécanos de JPC, vous découvrirez aussi l’aventure de cet album et la complicité qui existe entre Jean-Patrick et ses fans.

Vous pourrez aussi apprécier le forum du Maraudeur ou sa page Facebook.

Voilà, je souhaitais juste rendre hommage, avant de reprendre la ligne éditoriale 😉

Merci à Jean-Patrick Capdevielle.

Crédit image : Jean-Patrick Capdevielle / Catherine Beudaert

Laisser une réponse