Accueil » Généralités » Chasseurs de trésors & Aventure » Le trésor aztèque de Montezuma

Le trésor aztèque de Montezuma

TRÉSORS & INVESTIGATIONS

Chroniques des plus énigmatiques trésors

Dominique Jongbloed

Dominique JONGBLOED est un aventurier de longue date, explorateur mais aussi chasseurs de trésors à ses heures, de cités perdues et de reliques légendaires.

Depuis 1985 il parcourt le monde à la recherche de trésors divers, engloutis ou enfouis, historiques ou mythiques. Il initie actuellement la création du musée de l’exploration et de l’histoire des civilisations : Explorigines, où seront entreposés ses travaux et artefacts découverts !

Aujourd’hui :

Le trésor aztèque de Montezuma

Lorsqu’il arrive sur les côtes du golfe du Mexique, berceau de la civilisation aztèque, le conquistador espagnol Hernan Cortes est reçu comme un dieu.

L’empereur Montezuma, voit en lui le dieu Quetzalcóatl, divinité représentée par un serpent à plumes dans le panthéon des dieux. Selon lui, il serait de retour comme l’avait prédit une prophétie.

Montezuma - Ruinas de la Iglesia de Tacuba - Le trésor aztèque de Montezuma

Reçu pacifiquement en 1518, Hernan Cortes se voit offrir des esclaves, dont une jeune fille noble, la malinche, avec laquelle il aura un enfant.

Devant son avancée militaire vers la capitale, l’empereur tente de l’amadouer en lui offrant des trésors inestimables. Les historiens parlent de colliers d’or massif, d’une tête de crocodile en or, de sculptures d’oiseaux faites de plumes et de pierres précieuses ainsi qu’un calendrier en pierre somptueusement décoré.

Mais la diplomatie n’est que de courte durée puisque les Espagnols attaquent finalement les Aztèques dès 1519. Montezuma meurt lapidé le 29 Juin 1520 et l’extraordinaire civilisation est définitivement écrasée le 13 Août 1521 avec la pendaison de Cuauhtémoc, le onzième et dernier tlatoani aztèque.Ruinas de la Iglesia de Tacuba - Le trésor aztèque de Montezuma

Le mystère reste entier sur le sort qui fut fait aux différents cadeaux. Rien ne prouve pour autant que ceux-ci partirent pour l’Espagne car une légende raconte que Cortes aurait caché ce trésor entre Tenochtitlan (la dernière ville conquise) et Tacuba (originellement appelée Tlacopan), un petit village situé au Nord-ouest de l’actuel Mexico, au bord du lac Texcoco.

Retrouvez cette fabuleuse histoire dans l’ouvrage « Tout l’Or du Monde », de Dominique JONGBLOED, paru aux éditions Sylvius – Collection Terres d’Aventures.
Dominique Jongbloed : www.dominiquejongbloed.org

Dominique JongbloedSite officiel de Dominique JONGBLOED
www.dominiquejongbloed.org
Toutes les illustrations présentes sur le site officiel de Dominique JONGBLOED sont la propriété exclusive de Dominique JONGBLOED. Pour les autres, Les droits sont réservés pour tous pays …

Crédit textes et images : Dominique Jongbloed

2 plusieurs commentaires

  1. blank

    Je n’avais jamais entendu cette histoire. Merci du partage, j’en sais beaucoup maintenant.

  2. blank

    Un bel article qui donne envie de lire la suite! Les peuples mayas, aztech, incas et autres cultures natives américaines sont vraiment passionnants. Et le mieux en encore de se dire que l’on en a pas encore découvert la totalité des traces de leurs civilisations!

Laisser une réponse